Agriculture

L’urbanisation de l’Île-de-France s’est faite progressivement au détriment des terres agricoles. Mais certains départements, comme la Seine-et-Marne ou l’Essonne, ont eu longtemps et ont encore une activité agricole importante. Des années 30 aux années 80, des chevaux de labours aux premiers tracteurs, les films évoquent ces changements et témoignent, chacun à leur façon, du passé et de l’identité rurale de la région parisienne.

La ferme de Montchauvoir

C’est le plus ancien film sur le monde rural de notre fonds d’archives. Les premières bobines ont été tournées en 1927 dans la ferme de Montchauvoir à Saint-Méry (Seine-et-Marne) par Albert Méry Camus (né en 1883).A l’affût des nouveautés techniques, tant pour le cinéma que pour les travaux agricoles, il avait fait l’acquisition d’une caméra Pathé-baby et d’une moissonneuse-batteuse, sans doute une des premières du secteur. Les images sont commentées par Yves Comoy, petit fils du cinéaste.

Un petit village de Beauce

Agriculteur et maire de sa commune, Pierre Imbault a réalisé pendant plusieurs années une chronique exceptionnelle d’un « petit village de Beauce », titre d’une des bobines. Dans cet extrait, il filme le travail dans la ferme et les champs mais il a aussi filmé le village, les fêtes et événements locaux. 

Moisson et vie à la ferme

Mobilisé en Tunisie, Sylvain Vigneron revient en 1956 dans la ferme familiale de Vaudoy-en-Brie, il a 23 ans.Les travaux agricoles se sont modernisés, son père a acheté une presse à balles, qui forme automatiquement les bottes de foin à la fenaison, « c’était une Rivière-Cazalis ». Ensemble, ils vont au Salon de l’agriculture acheter une récolteuse à betteraves, qu’on voit aussi dans les films. Il y avait encore beaucoup d’animaux à la ferme qui vont complètement disparaître au milieu des années 60.

Semailles et moissons

Habitant de Noisy-sur-École, Robert Dubois décide de filmer le dernier paysan du village qui travaille encore avec des chevaux de trait. Les week-end, au cours des années 1971 et 1972, il accompagne Roland Champion et ses chevaux en portant une attention particulière aux cadrages et aux lumières.

Moissons chez Scura

La culture et la moisson du blé et du colza sur la plaine de Nozay, à 24 km au sud-ouest de Paris, filmées en 16 mm par un cinéaste amateur éclairé, Jean Guihou, qui a grandit à Nozay.

Jean-Paul Scura est le dernier céréalier de Nozay, il est aux commandes d’une moissonneuse batteuse de marque CASE-IH. Sa femme commente le film.

Récolte de la pomme

Dans cet extrait, le réalisateur filme André Messager,membre de l’association Les croqueurs de pommes. Ces images ont été tournées en septembre 2019, au moment de la récolte de ce fruit. La production de pomme en Brie remonte à la fin du XIXème siècle.