Indexation

Réunir l'ensemble des films dans une base de données commune
pour constituer un inventaire de la mémoire filmique régionale.

Un enjeu majeur de Mémoire filmique d’Île-de-France est de constituer un fonds d’archives audiovisuelles régionales. Pour cela, le projet est de créer une base de donnée commune à l’ensemble des structures membres. Chaque structure reste bien sûr propriétaire de ses fonds, elle se constitue “déposant” auprès de Mémoire filmique d’Île-de-France et, ensemble, nous procédons progressivement à l’enregistrement des films d’intérêt régional dans la base de donnée de Mémoire filmique d’Île-de-France.

 

Alors qu’elles sont aujourd’hui éclatées, parfois noyées dans des ensembles beaucoup plus larges, décrites selon des normes différentes, ces collections de films non professionnels seront ainsi réunies au sein d’une même base de données et décrites de manière unifiée.

Pourquoi la base de donnée DIAZ ?

Spécialisée dans l’indexation de documents audiovisuels, la base de données DIAZ est l’outil documentaire de Ciné-Archives depuis 2011 et de Cinéam depuis 2015.

Développée en 2004 par la Cinémathèque de Bretagne, que viennent rejoindre rapidement Normandie Images et Ciclic, elle est aujourd’hui utilisée par 18 centres d’archives en France et en Suisse réunies au sein de l’association Diazinteregio. On compte, entre autres, la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ainle Centre audiovisuel Simone de BeauvoirMIRA (Mémoire des images réanimées d’Alsace)la Cinémathèque de Saint-EtienneArchipopla Fabrique des Patrimoines (en Normandie)Image’Est.

Le fonctionnement mutualisé de Diazinteregio permet l’accès à une base très perfectionnée à des structures émergentes qui n’auraient pas eu les moyens financiers d’un tel outil. Tous les membres de Diazinteregio participent au fonds de soutien destiné aux investissements de développement de l’outil commun. 

Les projets de développement de la base Diaz bénéficient du soutien du Centre National du cinéma et de l’image animée.

 Un nouveau thésaurus commun à l’ensemble des structures utilisatrices a été mis en place en 2018-2019 et un vaste projet de refondation de l’IHM (interaction homme-machine) est en cours afin de permettre à l’outil d’être toujours aussi opérationnel dans la décennie à venir. DIAZinteregio envisage de créer dans les trois ans à venir un portail commun permettant des recherches en ligne dans l’ensemble des collections des cinémathèques, portail destiné notamment aux documentalistes, historiens, professionnels des archives. 

Diazinteregio est un lieu d’échanges, de mutualisation et de coopération interrégionale.

Début 2021, Mémoire filmique d’Île-de-France adhérera à Diazinteregio et demandera l’ouverture d’un compte Diaz spécifique au réseau. Des fiches de renseignements sur les films déposés nous permettront de les indexer dans la base. Nous espérons créer d’ici là un emploi de coordinateur(trice) – chargé(e) des collections au sein de l’association qui pourra prendre en charge ce travail avec l’aide des structures déposantes.

Ainsi l’ensemble des films seront consultables dans cette base, avec des fonctions de recherche simples et/ou avancées (mots-clés, lieu, année, format, réalisateur, recherche en texte intégral etc…). Reliée à la future plateforme web de Mémoire filmique d’Île-de-France, cette base de donnée deviendra l’outil principal pour la mise en ligne des films ou extraits de films.